Medip@ss Connexion

CasSIS conseil,la branche conseil du MiPih aux côtés des établissements de santé

Type d'actualités Actualités Date Le 9 octobre 2017

CasSIS Conseil (Conseil et accompagnement spécialisés en systèmes d’information de santé) accompagne les établissements de santé engagés dans la transformation de leur organisation ou de leur système d’information. Entretien avec Philippe Bédère, responsable de CasSIS Conseil.
Quelles sont les spécificités de CasSIS Conseil ?
CasSIS Conseil est l’entité du MiPih dédiée à l’accompagnement des établissements. Lancée en 2014, elle est constituée d’experts aux profils complémentaires (métiers, technique, fonctionnel, juridique, sécurité), issus d’hôpitaux ou d’institutions comme le ministère ou l’Asip Santé. Nous intervenons dans le cadre de missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Nous comptons à ce jour plus de 120 clients, parmi lesquels figurent des établissements publics de santé, des groupements de coopération sanitaire, des agences régionales de santé, des établissements ou des groupes d’établissements privés.
Quels types de mission assurez-vous ?
offre cooperationAu titre de nos missions d’accompagnement stratégique, nous intervenons en appui des directions sur la définition de leur projet d’établissement, désormais dans un contexte de groupement hospitalier de territoire, l’élaboration de schémas directeurs SI ou de stratégies et plans d’action Achats ainsi que l’urbanisation des systèmes d’information dans le cadre des GHT et des échanges ville-hôpital. Sur un plan plus opérationnel, nous travaillons avec les établissements au cadrage et au pilotage de leurs projets, mais aussi à l’optimisation de leurs processus et de leurs organisations du fait de la dématérialisation d’activités ou encore de la mutualisation d’équipes. Les grands programmes nationaux comme la mise en oeuvre des GHT, du plan Hôpital numérique, des Territoires de soins numériques (TSN) ou de la certification des comptes sont autant de sujets sur lesquels les établissements font appel à notre expertise : métier technique, sécurité de l’information, recherche de financements. Lors de nos missions, nous portons une attention particulière aux besoins spécifiques des établissements et veillons à adapter nos méthodes pour garantir la satisfaction de nos clients.

Comment accompagnez-vous les établissements en matière de gouvernance des SI ?
Nous nous attachons, notamment dans le cadre des GHT, à définir la démarche la plus réaliste possible, en tenant compte des objectifs des établissements et des moyens dont ils disposent. Nous veillons également à toujours préciser et expliquer le cadre réglementaire, ses contraintes et
surtout les marges de manoeuvre qui en résultent. Par exemple, chaque établissement support de GHT doit constituer des fonctions communes (DIM, Achats, DSI), mais les textes ne précisent pas la manière de les organiser. L’objectif est de faire évoluer les organisations, les métiers et les fonctions selon une trajectoire maîtrisée, en cohérence avec la stratégie du GHT et dans le cadre d’une organisation territoriale.Constituer une équipe unique et unie,avec des établissements qui ne se connaissent pas toujours ou des compétences et des profils hétérogènes selon les structures, relève du défi. La méthode retenue pour conduire le changement et l’intervention d’un tiers représentent des apports indispensables à la réussite de tels projets. Nous accompagnons les établissements pour qu’ils développent cette culture du projet, de la co construction et de la transversalité.

Qu’en est-il de la mise en oeuvre d’un identifiant patient unique dans les GHT ?
Disposer d’un identifiant des patients unique et fiable constitue l’un des principaux prérequis à l’informatisation des parcours de soins et à la sécurité de leur prise en charge, entre établissements d’un même GHT et plus généralement entre acteurs du système sanitaire. Le cadre réglementaire est désormais clair, que ce soit pour les GHT ou avec la généralisation de l’identifiant national de santé d’ici à deux ans (le numéro d’inscription au répertoire des personnes physiques – NIR – sera utilisé comme INS).
C’est un sujet d’actualité au sein des GHT : la constitution d’un référentiel unique des identités des patients, à moyen terme identifiés par le NIR, incarne l’un des tout premiers projets à engager et conditionne notamment le déploiement d’un DPI commun. Un tel projet va mobiliser de nombreuses ressources dans les établissements (identitovigilance, bureau des entrées, informatique) et nécessiter une solide coordination entre les structures. Nous intervenons en soutien des établissements pour définir leur stratégie de convergence, cadrer et organiser leur projet, définir et diffuser de nouvelles règles d’identitovigilance, améliorer la qualité des bases patients et faire évoluer leurs systèmes d’information.
DSIH, propos recueillis par Pierre Derrouch.

© Copyright-2015 Mipih - Crédits Opus Conseil